55-T-38112-31 à 55-T-38119-33 HBT Camo

 From the Army Service Forces Catalog QM3-1   (Enlisted Men's Clothing & Equipment)

 Class No. 55 (Textile Clothing, Knitted Goods)
 Dossier Habillements: Trousers, Suits and Slacks
    

Stock No 55-T-38112-31 à 55-T-38119-33

"TROUSER, HERRINGBONE, TWILL, CAMOUFLAGE"

(Specification P.Q.D. No. 374 du 03/06/1943)

Photos issues de la collection Gérard Delavallée.

(Sauf mentions contraires)

Les textes et photos sont la propriété du site - Reproduction interdite

Les premiers prototypes de tenues camouflées, seront lancés pour essai en 1941, sur la tenue Herrigbone Twill Olive Drab. Cette tenue sera créée à la base, pour équiper les troupes ayant à combattre dans un environnement de type jungle. Après de nombreux essais de motifs et de couleur de camouflage, le Quartermaster adoptera en mai 1943, une version définitive déclinée en deux versions. La première sera une combinison une pièce, puis par la suite, une tenue 2 pièces, dont nous présentons le pantalon ci dessous. Fabriqué avec du tissu à chevron (H.B.T. - Herrigbone Twill) préalablement teint sur les deux faces d'un motif de camouflage de couleurs différentes, le pantalon, comme la veste, pouvant être réversible afin de l'adapter aux différents terrains d'opération. Quant au dessin du camouflage, il se décline de deux couleurs prédominantes, le vert pour la jungle ou l'été et le jaune sable, pour le désert.

 

Photo prise au Hameau Le Pont Brocard (Situé au sud de Dangy dans la Manche), le 27/07/1944, du Private First Class Joseph de Freiotos de la 2nd Armored.

 

Le pantalon sera reprit d'après le cahier des charges du Trouser Herrigbone Twill Special de 1943, avec néant moins, quelques modifications. Deux renforts en toile seront cousus au niveau des genoux, pour en limiter son usure. Les boutons métalliques M-1941, seront remplacés par des boutons en plastique de couleur brun et ils seront dissimulés au niveau de la boutonnière et des deux poches de cuisse, afin d'éviter l'arrachage lors des déplacements en milieu hostile, tel que dans la jungle. Malgré sa dénomination, qui ne comporte pas le terme de Spécial dans la nomenclature, cet effet est adopté dans les vêtements de protection anti-vésicant, de par son plastron derrière la boutonnière de la braguette.

 

Illustration du cahier des charges P.Q.D. No. 374 du 03/06/1943.

 

Après un lancement dans la hâte en 1943, la tenue deux pièces sera déclarée Limited standard en mars 1944 et verra sa distribution limitée aux tireurs d'élite et aux éclaireurs jusqu'à l'épuisement des stocks, qui en l'année 1944 étaient de 100 000 ensembles. Ils seront largement consommés dans la même année, pour les corvées et l'entraînement aux USA.

Cette tenue sera observée de juillet 1944 à la mi Août, durant la campagne de Normandie au sein de la 2nd Armored Division. Nous ne connaissons pas la raison de sa présence dans la 2nd Armored Division lors de cette période, mais d'après certains vétérans de cette division, la distribution eu lieu à la fin du mois de juin, alors que la division débarqua le 9 juin. La plus forte hypothèse réside que l'ensemble des troupes de la division étaient dotées de tenues HBT traitées contre les gaz et qu'au moment ou le commandant juge que ce type de tenue n'est plus requise ou nécessite sont remplacement suite à leur usure, une pénurie de vêtements de rechange est ressentie sur le front, suite à la tempête sur la manche détruisant complètement le port provisoire de St Laurent sur Mer. Suite à cela, le commandement de la division autorisa l'utilisation de tenue emportée pour l'entraînement en Angleterre et qui les ont suivi lors du débarquement en Normandie ou bien qu'un des officiers supérieurs de la division ait suivi les cours théoriques du Engineers Corps sur le camouflage et de ce fait, qu'il ait demandé que ce type de tenue soit à la disposition de ses troupes en cas de besoins.

 

Vestige d'un Trouser H.B.T. Camouflage retrouvé en 1978 au sud de St-Lô.

 

Nombreux ouvrages sur la campagne de Normandie, atteste que la tenue camouflée sera retirée du front, afin d'éviter des pertes suite à des tirs amis dû à la confusion avec les troupes Allemandes équipées elles aussi de vêtements camouflés. Suite à des recherches par des historiens dans les archives de la division et de l'US army, rien de cela ne peut être affirmé. Si l'on juge que la tenue sera utilisée pendant plus de 2 mois au combat sur le sol français et que de tels actes auraient relaté dans les rangs de l'US army, les tenues auraient été abolies par le commandement et des traces de ces faits seraient présents dans les archives. Le plus probant et le plus réaliste dans le retrait de ce type d'effet sur le front, réside uniquement dans l'usure de ces vêtements et l'impossiblilité de les remplacer, suite aux choix du Quartermaster de supprimer les tenues camouflées, depuis mars 1944, qui avait déclarées *Limited Standard ce type d'effets (*Arrêt des commandes et liquidation du stock existant).

 

 

 

Les premiers cahiers de charges définis le choix du camouflage avec des taches arrondies aux formes aléatoires et chaque face du tissu revêtant un camouflage différent dans la teinte, suivant la définition de Green A et Brown A et ensuite de Green A et Sand A. Sur l'exemple ci dessous, la couleur à prédominance verte étant sur la face équipée des deux poches et la couleur sable étant sur le revers de la veste.

 

 

Green A

 

Brown A or Sand A

 

Revers du pantalon, montrant le camouflage Sand A

 

Les boutons seront de type métallique étoilé sur les prototypes, puis en plastique de couleur brun et non apparents sur le modèle définitif, hormis sur le bas du pantalon pour l'ajustement à l'aide d'une patte en toile et sur ceux pour la fixation d'une bretelle, qui seront apparent. Ce choix de bouton en plastique d'une taille de 3/8, réside exclusivement à éviter les oxydations sous les climats à fort taux d'humidité, tel que la jungle et le fait qu'ils ne soient pas apparents, évite de s'accrocher et détruire rapidement la tenue.

Haut du pantalon, avec uns série de bouton, pour y accrocher une bretelle de soutien.

       

 

 

Détail de l'ajustement du bas de pantalon

 

On peut rencontrer différents boutons, suivant le fabricant:

        

Modèle plat observé sur une réalisation de King Kard Overall Company.

 

Version à bord arrondi, sur un trouser fabriqué par Mac Laren Sportswear Company

 

Le pantalon sera équipé de deux poches cargo avec uniquement un seul soufflet latéral, suivant le principe des versions Olive Drab. Une pièce de tissu avec une boutonnière sera cousue sur l'intérieur du rabat, évitant que le bouton soit apparent.

            

Pièce de tissu avec une boutonnière sur le rabat d'une des deux poches de cuisse.

 

Une étiquette de contrat est cousue à l'intérieur de la poche de droite, reprenant l'ensemble des indications de la commande.

 

 

La taille sera indiquée par une étiquette brodée et cousue lors de l'assemblage du col. Les deux chiffres indiquent la taille en pouce. Le W (Waist) 39 pour le tour de taille et L (Lenght) 31 pour la longueur.

 

 

 

 

Tableau d'affectation des commandes par le Quartermaster Dépôt de Philadelphie

 

Fabricant lié au contrat Numéro de contrat Date du contrat   
SOUTHERN ATHLETIC Co. Inc. P.O. 2615 27/09/1943
KING KARD OVERALL Co. P.O. 2691 05/10/1943
Mac LAREN SPORTSWEAR COMPANY P.O. 7551 17/02/1944
 

 

 

© usarmydatatadepot - Tous droits réservés | Mentions légales  | Les statistiques

   

 

 Liens partenaires

_____________________

 

 

 Nous contacter-

_________________________

www.usarmydatadepot.com

www.roquefort.fr   usarmydatadepot@outlook.fr

 

www.roquefort-societe.com    
  

 

 

Retour page d'acceuil

   

 

© 2017 usarmydatadepot